Suscitez l’inspiration en partageant votre vision

//Suscitez l’inspiration en partageant votre vision

Suscitez l’inspiration en partageant votre vision

Nous avons tous besoin d’être inspiré. Chacun de nous a en tête quelques hommes et femmes, qui ont traversé leur vie en y laissant une empreinte. Ce peut être un proche qui vous a expliqué quelque chose, un orateur dont il vous reste une phrase flamboyante, ou un collègue qui a changé votre façon de travailler. Pour progresser, nous nous appuyons sur les convictions de nos rencontres. Sur leur vision du monde. 

Par conséquent, toutes les rencontres sont des occasions d’être inspiré, ou d’inspirer quelqu’un. Pensez à cela. Inspirez-vous vos interlocuteurs ? Êtes-vous de ceux et celles qui aident les autres à s’élever ?

Pour avoir une vision, il faut déjà avoir un avis

Qu’est ce qui enthousiasme et motive les hommes ? Des discours positifs et novateurs, des tirades personnelles et pourtant universelles, des faits mêlés d’émotion… Au fond, ce qu’on désire, ce sont des convictions nouvelles, auxquelles on adhérerait. Les leaders qui nous plaisent, ce sont déjà des gens qui ont un avis.

Avoir un avis, ça se construit. Ça ne vient pas tout seul, un soir pluvieux, au coin du feu. Ça se repère, et ça se creuse. Après un temps de maturation, ça s’exprime, se partage et s’enrichit. Alors votre vision du monde devient plus englobante, et plus profonde. Elle acquiert une capacité à entraîner largement, au-delà de votre simple personne…

D’abord, nourrissez-vous de tout ce qui se trouve sur votre chemin. Soyez gloutons d’informations. Apprenez ce qu’il y a à savoir sur votre sujet. Regardez ce qu’il y a autour ; d’ailleurs, intéressez-vous à tout ce qui vous passionne. Essayez de comprendre sans cesse de nouvelles choses. Et pour cela, utilisez tous les supports à votre portée. La presse bien sûr, mais aussi la culture. Tous les objets culturels peuvent se confronter à vos convictions – livres, films, vidéos youtube, essais philosophiques…

Pour se forger des convictions, il ne faut pas seulement absorber de l’information. Il s’agit aussi de fabriquer un contenu personnel. Vous n’aurez pas d’avis tant que vous ne l’aurez pas physiquement construit. Souvent, les leaders écrivent des carnets, des blogs ou des livres. À vous de trouver le medium qui fera vivre votre vision du monde.

Intéressez-vous à ce qui vous dépasse

Si l’on veut susciter l’enthousiasme et la motivation, il faut être capable de tenir un discours construit, qui puisse toucher notre auditoire. Il doit venir de nos tripes et de nos spécificités, mais il doit pourtant être audible par le plus grand nombre.

Une vision du monde inspirante ne se résume pas aux convictions qui la composent. Elle ne peut pas non plus être un déroulé de ce qu’il faut faire ; car personne ne s’est jamais passionné pour une ToDo liste… La vision doit être substantielle. Pleine de contenu. Quand Dr King mobilise ses troupes, c’est en nous parlant de son rêve. D’un monde utopique, où les discriminations auraient disparu. C’est une vision qui va plus loin que notre seule action.

Les rêves, les désirs, et les volontés nous dépassent. Ils sont larges, car ils reposent sur des agencements complexes. Ils prennent en compte la diversité du monde. Quand on raconte au-delà de ce qu’on fait, quand on ne parle plus seulement de qui on est, quand on se met enfin à évoquer ce qui nous dépasse, alors on se crée un univers, où chacun trouve son compte.

Regardez Xavier Niel. Depuis qu’il est publiquement connu, il a toujours pris des positions personnelles, au-delà de ses produits. Pour la liberté avec Free, contre les arrangements dans les Telecom avec Free Mobile, pour l’entrepreneuriat en général (Free Minds, Kima Ventures, école 42, Halle Freyssinet…). Et il a tellement inspiré autour de lui, qu’il peut désormais se consacrer à ce qu’il lui plait !

Partagez votre vision du monde !

Une vision qui nous dépasse, c’est déjà quelques mots clairs. Un énoncé simple à comprendre, à retenir. La largeur d’une vision est inversement proportionnelle au nombre de mots qui la composent, car chaque mot contient un monde immense.

Cependant, le sens doit en rester limpide. Inspirer les autres n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire. Un mot peut être mal compris. Et pourtant, votre vision du monde n’a de valeur que si vous la faites connaître autour de vous. C’est ainsi qu’elle donnera une raison d’être à ceux que vous souhaitez inspirer…

Les premiers à qui vous devez présenter votre vision, ce sont ceux qui travaillent avec vous. Ils vous aideront à l’affiner… Mais il est difficile de confronter ses convictions, sans aller systématiquement à la confrontation stérile, ou à l’acceptation soumise. Les convictions sont des choses intimes, se partageant mal, car elles comportent une part de croyance, qu’on ne peut rationnellement expliquer.

Alors, il faut passer par ce qui nous lie, la culture. Pour challenger ses convictions, il est bon d’avoir des références culturelles communes. Des textes fondateurs, des séries à voir, des philosophes préférés. Il faut se servir des avis personnels de chacun pour trouver, si ce n’est des convictions collectives, au moins des questions qui nous concernent tous. Ainsi chacun pourra s’engager à résoudre le même problème.

Pour inspirer le plus grand nombre, vous finirez par partager votre vision au monde entier. Celle-ci risque de heurter vos opposants, et générer de l’antagonisme. Ancrer vos convictions dans un récit permettra de minimiser cela. Ce que vous devez raconter, ce n’est pas uniquement ce en quoi vous croyez, c’est aussi pourquoi et comment vous en êtes arrivé à ces conclusions-là.

Essayez de revenir en arrière, et de trouvez dans votre histoire les éléments qui illustreront la construction de vos convictions. Votre vision de l’avenir ne se transmettra qu’à la lumière d’un mythe fondateur. Alors vous inciterez ceux qui s’intéressent aux mêmes problèmes que vous à creuser leurs propres convictions, et à trouver de nouveaux modèles, de nouvelles idées.

Inspirer, c’est finalement amener les autres à trouver des solutions à un problème qui vous importe. C’est leur faire réaliser que ce problème est aussi le leur, qu’une solution est possible, et que chacun a un rôle à jouer. Comme le disait Mandela : « We need inspiration, because we must all exceed our own expectations »

Merci pour votre lecture. Essayez d’inspirer ceux qui croisent votre chemin, et donnez-nous des nouvelles. À bientôt !

Erwann Rozier

Chez Fly The Nest, nous sommes convaincu que le collectif est le premier critère du succès des entreprises. Nous accompagnons donc les entreprises, et formons leurs leaders, à un management moderne, exigeant et performant. Venez apprendre à inspirer vos équipes avec nous !
2017-06-07T14:58:41+00:00

About the Author: